Des métiers d’intervention, d’organisation, d’encadrement…

Les métiers

Veuillez choisir un des deux métiers suivants pour obtenir les informations qui lui sont relatives :

Technicien de l'Intervention Sociale et Familiale - TISF

Le Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale (Diplôme niveau IV : DETISF)

Le technicien de l’intervention sociale et familiale intervient auprès de personnes qui ont besoin d’aide dans des circonstances particulières : difficultés sociales, décès d’un parent, hospitalisation, naissance, longue maladie, handicap…

Il soulage et épaule la famille en assumant le quotidien (entretien du logement, préparation des repas, l’a ide aux devoirs…) et soutient les parents dans l’éducation de leurs enfants. Il peut aussi jouer un rôle dans la protection des enfants.
Son intervention vise à permettre l’intégration sociale, le développement et l’autonomie des personnes aidées.
Son rôle est donc à la fois préventif, éducatif, d’accompagnement et de soutien.

Professionnel qualifié, le TISF peut être amené à travailler en équipe pour participer ou animer des projets collectifs

Si le lieu principal de leurs interventions est le domicile, celui-ci doit être compris au sens de lieu habituel de vie tels que peuvent l’être également les établissements sociaux ou médicosociaux (foyers de l’enfance ou résidences pour personnes âgées ou handicapées par exemple)
Les possibilités d’évolution de carrière : Les TISF qui le souhaitent peuvent entamer une autre formation du secteur social tout en bénéficiant d’allègements ou de dispenses de formation :
– dispense de 2 des 4 domaines de formation préparant au DE de moniteur éducateur ;
– allègement de 1/3 de la durée de la formation préparant au DE d’éducateur de jeunes enfants ;
– allègement de 1/3 de la durée de formation préparant au DE d’éducateur spécialisé ;
– VAE possible pour obtenir le diplôme d’Assistante de Service Social ;

Accompagnant Éducatif et Social - AES

Accompagnant Éducatif et Social

L’accompagnant éducatif et social – AES – réalise une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un handicap, quelles qu’en soient l’origine ou la nature.
Il prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, ou au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.
Il accompagne les personnes tant dans les actes essentiels de ce quotidien que dans les activités de vie sociale, scolaire et de loisirs.
Il veille à l’acquisition, la préservation ou à la restauration de l’autonomie d’enfants, d’adolescents, d’adultes, de personnes vieillissantes ou de familles, et les accompagne dans leur vie sociale et relationnelle.
Ses interventions d’aides et d’accompagnement contribuent à l’épanouissement de la personne à son domicile, en structure et dans le cadre scolaire et social.

Fonctions :
Dans le cadre de ses missions, en lien avec une équipe et sous la responsabilité d’un professionnel encadrant ou référent, il participe à l’élaboration et la mise en œuvre d’un accompagnement adapté à la situation de la personne, de ses besoins, de ses attentes, de ses droits et libertés.
Il établit une relation attentive de proximité, en fonction des capacités potentialités de la personne dans toutes ses dimensions (physiques, physiologiques, cognitives, psychologiques, psychiques, relationnelles et sociales).
Il soutient et favorise la communication et l’expression de la personne qu’elle soit verbale ou non verbale.
Il participe à son bien-être physique et psychologique dans les différentes étapes de sa vie.
Il contribue à la prévention de la rupture et/ou à la réactivation du lien social.
Selon son contexte, il intervient au sein d’une équipe pluri professionnelle et inscrit son action dans le cadre du projet institutionnel et du projet personnalisé d’accompagnement, en lien avec les familles et les aidants.
Il transmet et rend compte de ses observations et de ses actions afin d’assurer la cohérence et la continuité de l’accompagnement et de l’aide proposée. Dans ce cadre, il évalue régulièrement son intervention et la réajuste en fonction de l’évolution de la situation de la personne.

Le diplôme d’Etat lié à cette profession (le DEAES) constitue le premier niveau de qualification dans le champ du travail social. Pour répondre à la diversité des situations d’accompagnement et aux possibilités de mobilité professionnelle, le diplôme se compose d’un socle commun et de trois spécialités.

Assistant de secteur

Assistant de secteur

L’Assistant de Secteur organise et administre les interventions à domicile dans les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) sous la responsabilité du responsable ou du cadre de secteur.

Missions :
Accueillir les clients et les salariés : accueil physique et téléphonique.
Organiser les activités des intervenants à domicile : planifier les interventions dans le respect de la législation du travail, informer les salariés et les bénéficiaires des interventions programmées à domicile.
Assurer le suivi administratif des prises en charge des bénéficiaires.
Effectuer des tâches administratives : rédaction de courriers, classement de documents…

Compétences et qualités :
Sens de l’organisation
Réactivité et capacité d’adaptation
Bonne connaissance de la législation sociale
Compétences bureaucratiques

Évolutions possibles :
L’assistant de secteur peut devenir responsable de secteur.

Responsable de Secteur

Responsable de Secteur

Le Responsable de Secteur assure la mise en œuvre et le suivi du plan d’aide en mobilisant les ressources humaines nécessaires. Au premier niveau d’encadrement dans les Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD), le responsable de secteur a un rôle pivot entre l’intervenant à domicile et le bénéficiaire.

Missions :
Evaluer les besoins de l’usager au domicile : évaluation de la situation, élaboration du plan d’aide personnalisé.
Veiller au bon déroulement du plan d’aide en coopération avec les équipes médico-sociales intervenant chez le bénéficiaire.
Organiser ou superviser les interventions des intervenants à domicile dans le respect de la législation du travail.
Assurer l’encadrement des intervenants à domicile et la gestion des ressources humaines : recrutement, formation, évaluation des personnels.

Compétences et qualités :
Sens de l’organisation
Réactivité
Compétences en matière de gestion d’équipe
Bonne connaissance de la législation sociale

Évolutions possibles :
Le responsable de secteur peut évoluer vers des fonctions de cadre de secteur.

Directeur

Directeur

Le directeur a pour responsabilité de conduire le projet de la structure et d’assurer le management des ressources humaines, la gestion financière, technique et logistique. A la tête d’une structure assurant des services d’aide et/ou de soins à domicile, il agit dans le cadre de la politique générale de la structure définie par le Conseil d’Administration.

Missions :
Participer à la définition de la stratégie de la structure et veiller à sa mise en œuvre.
Rechercher et négocier les financements.
Mettre en œuvre la gestion financière et juridique de la structure.
Définir la politique de gestion des ressources humaines.
Veiller au respect des dispositions réglementaires et conventionnelles en vigueur.

Compétences et qualités :
Compétences en termes d’analyse, de stratégie et d’organisation
Adaptation à l’évolution de l’environnement juridique et financier du secteur
Capacités de négociation notamment auprès des autorités de tutelle

Formation :
Le directeur de structure doit posséder des connaissances acquises par la formation initiale ou la formation professionnelle, déterminées au niveau I ou II de l’Education nationale notamment :
Les Master 1 et 2,
Le CAFDES (Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’Etablissement ou de Service d’Intervention Sociale) est un diplôme adapté à la prise en charge des fonctions de directeur de SAAD.

© 2020